La presse en 2011

La municipalité rend hommage à Pierre Roulleau - Saint-Sébastien-sur-Loire

jeudi 03 mars 2011

La commune a perdu le 25 février dernier un grand homme, une page de l'histoire sébastiennaise vient de se tourner. Ce mercredi, dans les jardins de l'hôtel de ville, la municipalité rendait un dernier hommage à Pierre Roulleau. « Pierre Roulleau était un homme de convictions et d'engagement, mais aussi homme discret, homme chaleureux et tourné vers les autres », dit de lui Yves Aumont, le 1 er adjoint au maire. Dire que Pierre Roulleau a eu une vie bien remplie serait sûrement un peu léger à la vue de son curriculum vitae. Dire qu'il a eu plusieurs vies en une seule serait déjà s'approcher de la réalité.

Une vie d'amicaliste

Il arrive adolescent dans la commune des bords de Loire avec ses parents et très vite il adhère à la Société des Amis des Écoles Laïques de Saint Sébastien sur Loire (future Amicale Laïque). Trop jeune pour être mobilisé dans l'armée française lors de la Seconde Guerre Mondiale, il s'engage dans la résistance au côté de Maurice Daniel. Il est arrêté, fait prisonnier et connaît la déportation. À la fin de la guerre il revient et reprend ses activités à l'amicale. Il en devient président entre novembre 1966 et 1 977. Les amicalistes sébastiennais lui doivent notamment la création du Foyer Poupard. Il intègre la Fédération des Amicales Laïques de Loire-Atlantique où il prend également des responsabilités. Pour l'ensemble de son oeuvre, il reçoit la médaille d'or de la Ligue de l'Enseignement en 1978 et a été nommé au grade de Chevalier dans l'Ordre des Palmes Académiques en 1983.

Son investissement municipal

En parallèle à sa vie associative et professionnelle (directeur adjoint de l'entreprise de travaux publics Bourdin et Chaussées), il s'investit dans la vie municipale, entre 1959 et 1983. Il est conseillé municipal de 1959 à 1971, au côté de Marcellin Verbe, dont il partageait les valeurs humaines et pacifiques. Il est de l'équipe municipale qui signe l'acte de jumelage de la ville avec Glinde en 1964. Très actif, il favorise les échanges sportifs et les échanges de jeunes entre les deux villes. Son implication lui vaudra d'être nommé Citoyen d'honneur de Glinde en 1990.

Il est ensuite 3 e adjoint entre 1971 et 1977, en charge du secteur des travaux publics, puis 1 er adjoint jusqu'en 1983. La construction de l'hôtel de ville dont il était en charge fut son dernier grand chantier dans l'équipe municipale de Marcellin Verbe. Pierre Roulleau est nommé adjoint honoraire de la ville en 2002.

Pierre Roulleau s'est éteint à l'âge de 87 ans. Il rejoint sa femme Renée décédée en 1995. Il est inhumé au cimetière de Saint-Sébastien.


Amicale laïque : un spectacle musical et solidaire samedi - Saint-Sébastien-sur-Loire

mardi 17 mai 2011

 

 

Samedi 21 mai, le foyer Poupard de l'amicale laïque de Saint-Sébastien (ALSS) accueille un spectacle musical. Sur scène, les Amis de l'harmonica de Basse-Goulaine et la chorale de la Martellière, section chantante de l'ALSS. Les deux formations se retrouvent pour un programme éclectique, de Mozart en passant par la chanson française. Les Amis de l'harmonica ouvriront la soirée, suivis de la chorale de la Martellière, puis d'une prestation commune.

Les recettes de cette soirée serviront à financer un nouveau projet mis en place avec le Secours populaire. L'association caritative souhaite permettre à des enfants, dont la famille est en situation de précarité, de s'ouvrir à des pratiques de loisirs ou culturelles auxquelles ils n'ont pas accès. L'ALSS a décidé de s'associer à ce projet, baptisé par le Secours populaire « L'école buissonnière » (lire Ouest-France du 20 septembre 2010), en ouvrant toutes ses sections aux enfants (basket, roller, rink hockey, théâtre, école de danse). L'amicale organisera le dimanche 5 juin un vide-greniers sur le parking du stade René-Massé.

 

Samedi 21 mai, 20 h 30, foyer Poupard, 32, rue Jean Macé. Tarif : 5 €.

 

 

 

 

Les basketteurs sébastiennais ne connaissent pas la défaite - Saint-Sébastien-sur-Loire

mercredi 23 février 2011

Dimanche, au gymnase du Douet, l'équipe senior masculine de l'Amicale laïque Saint-Sébastien basket remportait sa 17 e victoire en autant de match de championnat joués. Emmenée par le duo d'entraîneurs formé par Jeremiah Le Guen et Denis Teague, cette équipe survole son championnat de Départementale 2.

Lors de la 14 e journée de championnat, fin janvier, elle est venue aisément à bout de son dauphin au classement, Orvault, en lui infligeant une sévère défaite de 58 points d'écart (56 à 114). L'accession à l'échelon supérieur assurée, il faut désormais fixer de nouveaux objectifs à cette équipe, à qui il reste encore cinq matchs de championnat. « On veut jouer le record d'invincibilité », explique Jeremiah Le Guen.

Pour apporter encore un peu plus de piment à cette fin de saison, les seniors sont toujours en course en coupe de Loire-Atlantique. En seizième de finale, le cinq majeur sébastiennais est venu à bout de La Chevrolière, équipe évoluant en Régionale 2, soit trois divisions au dessus. En huitième de finale, ils recevront La Chabossière (Départementale 3), samedi soir.

Depuis trois ans maintenant les coaches travaillent avec un effectif fourni et de qualité, ce qui leur permet de doubler les postes. « Nous ne sommes pratiquement jamais moins de huit à l'entraînement », note Denis Teague. L'amalgame réalisé entre les anciens, apportant leur expérience, et les jeunes fonctionne. « On a un groupe super-solidaire, confirme l'entraîneur. Il n'y a pas de tire-au-flanc. »

Samedi 26 février, à 20 h, huitième de finale de coupe de Loire-Atlantique, au gymnase du Douet. Entrée gratuite.