La presse en 2013

Steve Tagheu, un nouveau basketteur à l'Amicale laïque

Saint-Sébastien-sur-Loire 

Steve Tagheu est un passionné de basket-ball. Mieux il vit, pour le basket. À seulement 22 ans, il est déjà joueur et entraîneur. Le 7 octobre dernier, l'ALSS basket-ball lui donnait officiellement les clefs de la formation et des entraînements des équipes féminines et masculines dans le cadre d'un emploi avenir, pour insuffler une nouvelle dynamique. Il cumule actuellement cet emploi avec le passage du diplôme BPJEPS pour devenir éducateur sportif et joue pour l'ALPCM Nantes basket qui l'a recruté à l'intersaison.

Une politique sportive affirmée

À l'amicale, l'objectif fixé par le club est de « créer un lien et une cohérence entre les équipes », explique Pascal Civel le président du club. Et, « améliorer le niveau global, même s'il y a de bonnes bases ici », poursuit Steve. D'autant plus « qu'avec les gamins ça se passe super-bien et on sent qu'il a une fibre éducative », avoue son président. Sportivement, l'objectif sera de faire monter les seniors filles en Division 1 départementale cette saison et maintenir les hommes en D2 départementale.

Un parcours atypique

Originaire de région parisienne, Steve commence le basket à l'âge de 15 ans, à l'âge où il peut se déplacer tout seul pour aller jouer des matchs. Attiré par le rêve américain, il quitte la France alors qu'il n'a pas 20 ans et pose ses valises en Floride à Orlando et à Tampa. « C'est le pays du basket, j'y suis allé pour devenir un meilleur basketteur », explique le jeune homme pragmatique et ambitieux. Il partage alors son temps entre les études et cette volonté tenace de progresser. Il rentre finalement en France cet été et atterrit à L'ALPCM Nantes basket en Nationale 3 en tant que joueur et à Saint-Sébastien en tant qu'entraîneur. À terme, il verrait bien sa carrière s'orienter vers la formation en ouvrant un centre d'entraînement dédié au basket.

Signe de l'arrivée de Steve, quelques séances d'entraînements au cours de la saison, pour les minimes, les benjamins et les cadets se feront en anglais. Of course.

 

 


L'amicale laïque renforce les liens entre ses sections

Saint-Sébastien-sur-Loire 

Forte de près de 1 100 adhérents, l'ALSS (Amicale laïque de Saint-Sébastien) a tenu son assemblée générale fin octobre. L'occasion de faire le point sur ses évolutions et ses nouvelles orientations.

Les écoles. C'est désormais chose faite. Tous les groupes scolaires publics de la commune comptent une section de l'amicale laïque, menée par des parents indépendants. Les dernières en date sont celles de l'école Théodore-Monod et de la maternelle du Centre. Leur rôle est d'organiser les fêtes des écoles et de soutenir ainsi financièrement les projets pédagogiques des établissements. « Les sections des écoles se réunissent aussi régulièrement pour mutualiser leurs actions et leurs moyens », précise Claude Boucard, président de l'ALSS.

Lire et faire lire. La section Lire et faire lire de l'amicale compte une quarantaine de lecteurs bénévoles. À la retraite, ils interviennent dans toutes les écoles maternelles de la commune. Leur rôle est d'aborder la lecture de manière ludique auprès des enfants.

Les sections. Le basket (266 adhérents) a un nouveau président, Pascal Civel ; idem pour la chorale de la Martellière (52 chanteurs) en la personne de Jean-Marc Tomasi. Les sections de rink-hockey et de roller affichent respectivement 131 et 180 adhérents. Le théâtre se porte bien, avec plus de 130 élèves, enfants et adolescents.

DanseÉmilie Hamon est partie voguer vers d'autres horizons professionnels. L'ALSS a donc recruté un nouveau professeur, Philip Praud, pour continuer à mettre en place ses orientations (formation des jeunes enfants et pratique de la danse contemporaine). L'école de danse compte 160 élèves.

Projet associatif. Cette année verra la concrétisation du projet associatif en cours d'élaboration. Un texte de référence pour l'avenir de l'amicale. « Le conseil d'administration n'est pas qu'une tête pensante, explique Claude Boucard. C'est un outil pour les sections. Il faut que les adhérents sachent qu'ils sont dans une amicale et à quoi elle sert. Ce document nous permettra aussi d'être visible de l'extérieur. »

Rythmes scolaires. Par le biais de ses sections, l'amicale est aussi impliquée dans la future mise en place des nouveaux rythmes scolaires. « Nous pouvons être une force de proposition. Nous avons d'ailleurs créé une commission qui travaille sur le sujet en lien avec la mairie. 


 

Les deux clubs affichent un beau palmarès - Saint-Sébastien-sur-Loire

mardi 29 octobre 2013

De nombreux adhérents des clubs de vélo et de roller, futurs usagers de l'anneau qui sera construit, ont tenu à être présents.

Chapeau.

 

Roller : trois médailles et une championne de France - Saint-Sébastien-sur-Loire

samedi 09 février 2013

Les jeunes se sont bien défendus lors des récentes compétitions.

 

 

Pour les compétiteurs du club de roller de vitesse de l'Amicale laïque (ALSS), les choses sérieuses ont commencé ces dernières semaines.

Les plus jeunes se sont qualifiés pour la compétition nationale PBM (poussin, benjamin, minime) qui aura lieu les 24 et 25 février 2013 à Lourdes. Lors de cette seconde manche, trois patineurs ont obtenu une médaille en vitesse : Mélanie Lizé en minime, Amélie Guého a terminé deuxième et Dylan Facon, troisième. Neuf patineurs de l'ALSS se sont qualifiés pour la finale nationale et feront le voyage à Lourdes.

Durant le week-end des 2 et 3 février, leurs aînés ont participé au championnat de France indoor, qui s'est déroulé dans la banlieue d'Orléans. Coralie Praud, jeune cadette qui a rejoint le club l'année dernière, a conquis la première place en vitesse.

Au fil des qualifications, elle a réussi à battre toutes ses concurrentes, y compris de la catégorie élite, pour monter sur la plus haute marche du podium. Elle remporte sa première médaille nationale.